Vous êtes ici

Administration publique

La Francophonie peut mobiliser son expertise pour contribuer à l’amélioration du fonctionnement et de performance des administrations publiques en particulier dans les domaines suivants :

 

La Francophonie peut notamment recourir à des experts provenants de :

  • l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF). Créée en mai 1998, l’AOMF compte 51 membres et a pour mission de promouvoir la connaissance du rôle de l’ombudsman et du médiateur dans la Francophonie, et renforcer ces institutions par l’organisation de programmes d’échanges d’informations et d’expériences ainsi que de séminaires de formation.

 

  • l'Association francophone des Autorités de protection des données personnelles (AFAPDP). La première Conférence des Commissaires à la protection des données de la Francophonie s’est tenue à Montréal en 2007, avec le soutien de l’OIF, sur le thème « La protection des données personnelles, indispensable à la démocratie et au développement ». Les institutions réunies à Montréal ont procédé à la création de l’Association francophone des Autorités de protection des données personnelles (AFAPDP) appelée, en particulier, à susciter le débat sur les enjeux de la protection des données personnelles au sein de la Francophonie, à encourager l’adoption de législations pour protéger les données personnelles, ainsi qu’à promouvoir l’établissement d’un réseau d’échange et de coopération entre les Autorités indépendantes chargées de la protection des données. En 2013, elle compte 17 Autorités adhérentes et autant d’Etats et gouvernements de la Francophonie désireux de se doter d’une loi de protection des données personnelles. L'AFAPDP peut notamment mobiliser des experts en matière de constitution, d'administration et de gestion de fichiers publics (administratifs, policiers et judiciaires).

 

  • l'Union des Conseils économiques et sociaux et institutions similaires des États et gouvernements membres de la Francophonie (UCESIF). Elle regroupe les Conseils économiques et sociaux de 16 pays francophones, et a pour objectifs, notamment, de contribuer à l’amélioration du fonctionnement de ses membres, au renforcement de leur capacité et à l’extension de leur compétence, ainsi que de promouvoir le concept général des Conseils économiques et sociaux et susciter la création d’institutions semblables ou similaires dans tous les pays membres de la Francophonie.

 

Pour solliciter une expertise, veuillez contacter l’administrateur du site.

Droits de l'Homme
Genre
OING/ONG/OSC